Apprendre le français en tant que femmes immigrées :La langue dans les rapports de genre

Se déroulant dans une association d’éducation populaire dans le quartier La Paillade, à Montpellier, cette enquête cherche à mettre en lumière les obstacles et les difficultés rencontrés par les femmes immigrées dans leur pays d’accueil.

En utilisant la perspective théorique de l’interactionnisme, nous analysons les relations de pouvoir à l’œuvre qui, à la fois, influencent et sont influencées par le processus d’apprentissage de la langue des femmes immigrées. Pour approfondir les résultats de la recherche en littérature, nous présentons le cas de quatre femmes participant à l’atelier de français de l’association.

Lire la suite « Apprendre le français en tant que femmes immigrées :La langue dans les rapports de genre »

Parce que Simone de Beauvoir habite ma vie

Pour la discussion et le lancement du livre Beauvoir Melintas Abad (Beauvoir traverse le siècle) organisés par EA Books, Buku Mojok et Hypatia, Sylvie Le Bon de Beauvoir, la fille adoptive et la légataire des droits de l’œuvre de Simone de Beauvoir,
a eu la gentillesse d’accepter notre invitation. Elle a parlé avec
nous de sa relation avec Simone de Beauvoir, d’ouvrages et bien
d’autres Vérités sur Beauvoir.

Veuillez trouver la transcription de la discussion ici.

Amour libre

Désormais je te fais l’amour sans amour, mon amour

Je me libère de l’attachement du sexe et de l’amour

Je suis libérée, je me sens comme un homme

Je n’irai pas voir les psy « hommes »

Comme il m’a conseillé mon homme

Soigne-toi si tu veux, mais moi je m’en charge

Je ne me soumets pas aux médecins d’hommes, je ne suis pas un cobaye

Tu ne me trouveras jamais au bal des folles

Lire la suite « Amour libre »

Messieurs, soyez beaux

Certains hommes disent que c’est la nature des hommes de dévorer du regard les autres femmes même en présence de leur conjointe…. Et que celle-ci doit donc accepter cette nature ou elle risque d’être accusée jalouse pathologique.

Or, nous les humains, quelque soit le sexe, on est toujours attiré par ce qui est beau. Parce que l’on croit que ce qui est beau est bien. Ainsi, les études en psychologie légale (dans David G. Myers et Jean M. Twenge, 2013) ont montré que la probabilité qu’un bel homme soit acquitté est plus grande. On a du mal à croire qu’un bel homme ait commis un crime. 

Lire la suite « Messieurs, soyez beaux »

Psychologie féministe – Une Introduction

La psychologie féministe est une branche de la psychologie qui s’est développée aux Etats-Unis et dans d’autres pays anglo-saxons. Depuis 1975, elle fait partie de l’American Psychological Association. Elle y a été officiellement enregistrée comme la Division 35 : Society for the Psychology of Women. Elle s’appuie effectivement sur les concepts féministes.

En France, on connaît à peine cette discipline. Deux explications pourraient le justifier. Premièrement, nous n’avons pas la même histoire du combat féministe, alors que la psychologie féministe surgit du mouvement féministe. Deuxièmement, le féminisme n’est pas un sujet que l’on considère “scientifique”.

Or, la psychologie est une discipline universelle dans le sens où ‘il existe une seule histoire de la naissance de la psychologie. Nous avons donc partagé les mêmes théories de base. Ainsi, semble t–il donc pertinent d’étudier la psychologie féministe. (C’est l’une des raisons de la création de notre centre de recherches Hypatia).

Lire la suite « Psychologie féministe – Une Introduction »

Hypatia, qui est-elle?

Hypatia (ou Hypatie) est une philosophe néoplatonicienne, astronome et mathématicienne grecque d’Alexandrie. Femme de lettres et de sciences, elle est à la tête de l’école néoplatonicienne d’Alexandrie, au sein de laquelle elle enseigne la philosophie et l’astronomie. Elle est aussi la première mathématicienne dont la vie est bien documentée.

En effet, son nom même renvoie à l’idée de « sommet ». L’adjectif grec hypatos signifie « le plus haut ».

Hypatia (ou Hypatie) est une philosophe néoplatonicienne, astronome et mathématicienne grecque d’Alexandrie. Femme de lettres et de sciences, elle est à la tête de l’école néoplatonicienne d’Alexandrie, au sein de laquelle elle enseigne la philosophie et l’astronomie. Elle est aussi la première mathématicienne dont la vie est bien documentée.

En effet, son nom même renvoie à l’idée de « sommet ». L’adjectif grec hypatos signifie « le plus haut ».

Lire la suite « Hypatia, qui est-elle? »

Les Cactus Fleurissants

Les cactus sont des plantes rustiques et résistantes ; vivent généralement dans les zones sèches (déserts, semi-déserts, prairies sèches). Leurs épines sont là pour se protéger : ils réduisent l’évaporation de l’eau sur les feuilles afin qu’elles puissent pousser longtemps sans eau.

Lire la suite « Les Cactus Fleurissants »

King Kong théorie et le Covid 19

Dans son livre, Kingkong Theorie, écrit il y a 15 ans, Virginie Despentes parle de la glorification de la maternité dans notre société. Mais j’ai l’impression qu’elle parle de notre situation actuelle par rapport au Covid 19.

« Un État qui se projette en mère toute-puissante est un État fascisant. Le citoyen d’une dictature revient au stade du bébé : langé, nourri et tenu au berceau par une force omniprésente, qui sait tout, qui peut tout, à tous les droits sur lui, pour son propre bien. L’individu est débarrassé de son autonomie, de sa faculté de se tromper, de se mettre en danger. C’est ce vers quoi notre société tend, possiblement parce que notre temps de grandeur est déjà loin derrière nous, nous régressons vers des stades d’organisation collective infantilisant l’individu. » (Despentes, 2006).