Une gentille épouse

On m’a appris à devenir une “gentille” épouse. On m’a éduquée à toujours faire plaisir à mon futur époux, lui satisfaire, et si besoin, de me sacrifier. Le bonheur et l’épanouissement de notre mari sont plus importants que les nôtres ..  J’ai entendu de façon répétitive ce qui est écrit dans cette courte prose pendantLire la suite « Une gentille épouse »

A Moment to Remember

Dis-moi, qui serai la vieille femme, quand je ne reconnaîtrai plus ton visage Que tu es mon homme, que j’avais attendu il y a des milliers d’années Qui m’avait réveillée de mon long sommeil Qui m’avait allongée sur l’herbe verte devant les vieilles églises Qui m’embrassait dans le beau jardin fleuri du château royal QuiLire la suite « A Moment to Remember »

L’androgynie psychologique, l’égalité et la symétrie – une discussion

J’ai discuté avec Joël Crespine par mail.. Nous avons commencé par la notion d’androgynie psychologique… Nous n’avons pas partagé de même avis sur certains points, mais cela a rendu la discussion plus intéressante. Merci Joël 😊🙏 Joël Crespine : La notion d’androgynie psychologique m’inquiète un peu dans les sociétés occidentales. Au risque de passer pourLire la suite « L’androgynie psychologique, l’égalité et la symétrie – une discussion »

Qui tue l’amour?

On me dit, moitié en plaisantant mais aussi il le croit vraiment (enfin je crois 😁), qu’entendre notre partenaire de vie flatuler, le voir se brosser les dents (qu’il bave), entendre les bruits qu’il produit quand il est aux toilettes, tout cela pourra tuer l’amour.  Je crois que l’amour ne se tue pas par telsLire la suite « Qui tue l’amour? »

Parce qu’il y a une louve en toute femme

Bonjour,  Cette fois-ci je voudrais juste partager ma joie ^.^ Je suis contente de la publication de mon livre (en indonésien) le mois dernier. Si on traduit en français, le livre s’intitule Il y a une louve en toute femme : la psychologie féministe pour éradiquer la patriarchie.  Apparemment les gens trouvent le titre très intéressant.Lire la suite « Parce qu’il y a une louve en toute femme »

A ma fille aînée qui m’a fait devenir mère

Je t’aime d’un amour aussi pur que mon lait qui coula grâce à ta présence en moi Toi qui es unie à moi, À partir de cette seconde, je porte une vie dans ma vie Partout où ces jambes iront, tant que mon cœur bat encore Je vis pour ta vie, je vis parce queLire la suite « A ma fille aînée qui m’a fait devenir mère »

Procès de la genèse d’une représentation sociale

On se familiarise avec l’étrange en traversant deux processus majeurs : ancrage et objectivation. Ils sont souvent décrits comme étapes dont l’un précède l’autre. On n’a pas d’information univoque – on n’est pas d’accord sur ce qui constitue le premier procès. Dans l’ancrage, on s’efforce à ancrer une idée étrange, la réduire aux catégories etLire la suite « Procès de la genèse d’une représentation sociale »

Blessée par la « nature » des hommes

Ils furent là, toujours débuts, avec deux petites amourettes, contentes de trouver un tourniquet  Elle le regarda, heureuse, avec gratitude  “Dieu merci, mon mari est formidable”

Conflit conjugal, une notion culturelle – part 2

Étudier une représentation sociale, selon Abric (2003), implique, en premier lieu, de s’interroger sur ses éléments fondamentaux constitutifs de son noyau central. Tous les éléments de la représentation n’ont pas la même importance. Certains sont essentiels, d’autres importants, d’autres, enfin, secondaires.