Une gentille épouse

On m’a appris à devenir une “gentille” épouse. On m’a éduquée à toujours faire plaisir à mon futur époux, lui satisfaire, et si besoin, de me sacrifier. Le bonheur et l’épanouissement de notre mari sont plus importants que les nôtres .. 

J’ai entendu de façon répétitive ce qui est écrit dans cette courte prose pendant toute ma jeunesse. Heureusement, j’ai pu me libérer de ce dictat…  

Je veux devenir une gentille épouse, qui ne sera jamais énervée à son mari

Docile et serviable 

Douce et tendre 

Souriante et attentionnée

Je lui ferai mon priorité, 

Je répondrai sans cesse à ses besoins sans compromettre les miens

Et évidemment, je n’oublierai pas de le mettre infiniment en valeur

Je serai toujours chaude dans notre lit

J’écarterai mes jambes quand il faut

Je me mettrai à quatre pattes quand il souhait

Si après tout cela, il regarde toujours ailleurs

Je mourrai de chagrin, lentement mais sûrement

En restant docile et serviable, tenant ma promesse d’une gentille épouse. 

Illustration : George Elgar Hicks (1824-1914)

(Woman’s Mission: Companion of Manhood)

2 commentaires sur « Une gentille épouse »

  1. Bonjour Ester, ces principes d’éducation des petites filles sont dits mais souvents non dits et implicites. Les exprimer de façon claire est nécessaire pour les faire disparaitre et parvenir à des relations apaisées entre les hommes et les femmes. Bravo !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :