Belle Petite Parenthèse

Je serai toujours ton étoile

J’illuminerai tes nuits

Je ne partirai pas loin

Regarde moi, depuis la fenêtre de ta chambre

Je suis là, dans le ciel tout bleu

 

Réveille toi, mon amour

Écoute les chants d’oiseaux 

Prends ma main entourant ton dos

Pose ma tête dans tes bras

Caresse mes cheveux 

Sens la douceur toute chaude de ce parfum

 

Tes joues pleines d’épines douces de cactus gris,

Tu es si beau, je brûle d’envie

Effleure mes lèvres, embrasse-les, mordille-les 

Comme un premier baiser de jeunes mariés

 

Crois-moi, mon Angelo

Tous les souvenirs ne s’effaceront pas 

Tu les as sculpté en pierres, rappelles-tu?

 

Tu m’as croisée, tu y es retourné, tu as osé, 

Je me suis retrouvée

Tu as réveillé la femme en moi

Tu as resurgi, j’ai ressuscité 

 

Nous avons fait une jolie rencontre, sais-tu?

Une belle petite parenthèse chamboulant la vie, 

Notre amour impossible

Restera grand, fort et beau

 

Je pars, Maupassant, ne pleure pas, je n’irai pas si loin…

 

💜A Monsieur Renauld, merci d’avoir (osé) modifier les lignes 2, 11 et 23💜

Illustration : Les Amants heureux, de Gustave Courbet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :