Se familiariser avec l’étrange

Lors de l’élaboration de la théorie des représentations sociales, Moscovici se posait une question fondamentale sur le développement de cette théorie : pourquoi crée-t-on des représentations sociales? Pour quels motifs? 

Au début il a pensé aux trois hypothèses classiques  :

  1. L’hypothèse de la désirabilité – l’individu ou le groupe cherche à créer les images, composer des phrases pour exprimer ou dissimuler leur intention. Ces images et ces phrases sont les déformations subjectives de la réalité objective. 
  2. L’hypothèse du déséquilibre – dans cette hypothèse, on crée les représentations afin de résoudre les tensions physiques ou émotionnelles à cause de l’échec ou du manque d’intégration sociale. Les représentations deviennent les compensations imaginaires visées à restaurer le degré de stabilité interne. 
  3. L’hypothèse du contrôle. Les groupes créent les représentations pour filtrer les informations dérivées de l’environnement et donc contrôle les comportements individuels. Elles fonctionnent comme une manipulation de la pensée et de la structure de réalité, semblable aux méthodes du contrôle comportemental et aux propagandes qui exercent une coercition compulsive sur leurs cibles.

Moscovici admet que ces trois hypothèses ne sont pas dépourvues de vérité. Les représentations sociales peuvent très bien satisfaire ces motifs. Par contre, il les trouve trop générales. Les autres méthodes de compréhension et de communication telles que la science et la religion peuvent aussi remplir ces fonctions.  

Moscovici est enfin arrivé à une autre hypothèse spécifique, moins générale pour répondre à sa propre question. Malgré son incapacité à la justifier ou l’élaborer davantage- ce qui suscite des critiques envers lui, il a une forte intuition et il y croit : le but de toutes les représentations est en effet de rendre familier ce qui est peu familier. 

Se familiariser avec l’étrange devient une fameuse expression chez Moscovici. Lui même la considère très importante ; c’est la base de l’existence de la théorie des représentations sociales. Si l’être humain n’avait pas ce besoin, les représentations sociales n’existeraient pas.

Ainsi les représentations sociales sont techniquement définies comme une connaissance sociale pratique qui se produit quand les groupes et les individus rencontrent une idée inconnue. 

Vouz pouvez télécharger ici le texte complet sur ce sujet : REPRESENTATIONS SOCIALES-UNE INTRODUCTION

Révisé par Elisabeth P. 💖

 

Un avis sur « Se familiariser avec l’étrange »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :