Représentations sociales, l’origine du concept

D’un vécu traumatisant chez certains individus pourrait naître une grande théorie. On en connaît quelques uns dans le monde de psychologie ; Serge Moscovici est l’un d’eux.

Il est arrivé à Paris en 1948 en tant que réfugié. Il avait subi la discrimination, le racisme et le totalitarisme communiste dans son pays natal. Ce vécu l’a amené à concevoir que la psychologie sociale offrirait des solutions à ces problèmes ainsi qu’aux problèmes industriels, économiques et politiques d’après guerre.

Moscovici se réfère au vision de deux scientifiques sociaux :  Emil Durkheim sociologue français et Georgi Plekhanov un marxist et philosophe politique russe. Les deux étudient la connaissance sociale, chacun dans son domaine.

Sur le plan politique et philosophie, ils n’ont rien en commun. Cependant, ils ont la même conception de la psychologie sociale : cette discipline occupe une position stratégique grâce à son potentiel de répondre aux phénomènes sociaux, historiques et politiques.

Depuis tout le début, en partageant la même idée que Durkheim et Plekhanov, Moscovici articule la psychologie sociale comme discipline en mouvement continu. Elle se distingue par son caractère doublement orientée par rapport aux types de relations dyadiques micro sociales et macro sociales en tension :  individus et groupes, personnalités et cultures, psychologie et sociologie, etc. (Moscovici, in Faucheux & Moscovici, 1962).

En tant qu’une discipline hybride en mouvement continu, la psychologie sociale doit surmonter les tensions produites par ces relations dyadiques. En effet, c’est l’étude de ces tensions qui constitue le défi et la spécificité de la psychologie sociale.

Pendant toute sa carrière, Moscovici poursuit cette étude de la construction de la psychologie sociale comme science sociale internationale en élaborant la théorie des représentations sociales, des innovations minoritaires et en participant au mouvement écologique (in Markova, 2017).

Références :

The making of theory of social representations (Ivana Markovà, 2017).

Merci à EP d’avoir corrigé ce texte 😊

Un avis sur « Représentations sociales, l’origine du concept »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :