Marta Christina Tiahahu et Cut Nyak Din

L’histoire du mouvement féministe en Indonésie pourrait se diviser en quatre périodes : avant l’indépendance, l’Orde lama (l’Ordre ancien), l’Orde baru (l’Ordre nouveau), et après la Réformation.

Le début de l’histoire de la revendication des droits des femmes avant l’indépendance se caractérise par le combat individuel. Il faut d’abord citer Marta Christina Tiahahu et Cut Nyak Din.

Même si elles n’ont jamais évoqué le féminisme, elles étaient exceptionnelles pour leur époque en tant que seules femmes dans leur ville à prendre les armes voire diriger la résistance contre les colons hollandais.

Tiahahu avait 17 ans lorsqu’elle a commencé à diriger la guerre contre les colons Hollandais à Nusa Laut, Moluques. Elle a encouragé ses amies à participer à ces combats; les Hollandais furent surpris car à compter de ce moment-là, ils devaient batailler contre des filles (Soedarmanta, 2007).

martha christina tiahahu

Cut Nyak Din, dirigeait à Aceh, une ville dont le surnom est l’antichambre de la Mecque parce que l’islam s’applique fortement dans cette région. Elle est très réputée. Entendre son nom encouragait déjà ses peuples. Elle brise le stéréotype que l’Islam proscrit l’autorité d’un chef féminin (Muhazir, 1984).

cut nyak din

Ma chère maîtresse, Elisabeth, merci d’avoir corrigé ce texte 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :